The Organ – Thieves (Mint)

Projet indie pop de Vancouver qui a captivé le pays au début des années 2000, le quintette livre ici une dernière offrande trois années après sa séparation : un maxi réunissant des maquettes destinées à un album jamais paru et qui ont été réengistrées pour l’occasion. Le résultat final est plutôt… sympa. Sans trop s’éloigner de son spleen « quand j’étais ado, je me tailladais les bras au son de The Smiths pis de The Cure. », la chanteuse Katie Sketch injecte, avec le recul, une nouvelle énergie à ces compositions (« Oh What A Feeling » vient en tête avec ses rythmiques entraînantes). Les fans de la première eux (well, ceux qui ne se sont pas encore saignés à blanc) seront toutefois heureux d’apprendre que la plupart de ces chansons demeurent aussi sombres du côté des textes que des instrumentations (les mélodies d’orgue Hammond y sont toujours pour autant). Pour les néophytes, ceux qui adorent autant The Dears que du bon vieux Indochine devraient apprécier ce dernier tour de piste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *