Sea Wolf – Get To The River Before It Runs Too Low

(Dangerbird Records)

Bien qu’on en ait marre des noms de projets lupins, le dernier-né de la meute sera épargné. Loup de mer qui mordille plus qu’il dévore, ce projet abonde dans un folk pop sympathique qui n’est pas sans rappellé celui du regretté Elliot Smith (la pièce introductive « You’re A Wolf » en témoigne). Violon d’Ingres du membre d’Irving Alex Brown Church, Sea Wolf est aussi comparable à Bright Eyes (touchante « Fire Fire Fire» qui semble être une collaboration entre Conor Oberst et les musiciens de Win Butler). Seule ombre au tableau (qui n’en est pas vraiment une, mais j’adore chialer alors…) : la longueur de l’oeuvre. Bien qu’il ne s’agit ici que d’un maxi, on aurait bien aimé en entendre un peu plus (le CD enchaîne cinq pièces en moins de 20 minutes… fait plutôt rare lorsqu’on abonde dans les ballades bonbon!) en attendant un album fort prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *