Rock The Mitzvah!

Shalom! Une bar mitzvah (ou bat mitzvah pour les jeunes filles), c’est cette cérémonie juive célébrant la maturité religieuse d’un garçon. Tirant son nom de l’expression hébraïque « fils du commandement », cette fête est aussi une occasion pour de richissimes magnats d’organiser des réceptions à tout casser afin de souligner l’événement. Le rappeur 50 Cent, le groupe rock gériatrique Aerosmith et l’ex petit ami de Nicole Richie DJ AM dans un même party? C’est pourtant arrivé!

Dès l’âge de 13 ans (12 pour les filles), les jeunes garçons sont donc jugés assez matures pour participer à un miniane, c’est-à-dire un quorum composé de dix adultes qui ont l’honneur de réciter certaines prières lors d’importantes cérémonies allant des mariages aux deuils en passant par les circoncisions. C’est aussi à cet âge qu’ils pourront commencer à s’envelopper du talit (un châle dont on se revêt pour clamer la prière du matin) et des téfilines (des boîtes contenant des passages bibliques qu’on fixe au front et au bras gauche à l’aide de sangles avant de prier). Mais avant de devenir fils du commandement, le jeune candidat doit se prouver à la synagogue en lisant un passage de la Torah. Par la suite, les parents du fêté ont l’habitude d’inviter la communauté à une réception s’ouvrant par le Kiddouch, la prière sur le vin. C’est aussi à ce moment que 50 Cent entre en scène.

Le New York Daily News rapportait en novembre dernier que David H. Brooks, le président de la manufacture de gilets par-balles DHB Industries, aurait dépensé pas moins de dix millions de dollars dans l’organisation de la bat mitzvah de sa fille. Occupant pas moins de deux étages du réputé Rainbow Room, Brooks aurait autant loué des écrans géants que de l’équipement de concert en passant par les services de Joe Perry, Steven Tyler et compagnie. De plus, chacun des 300 convives invités s’est vu remettre un paquet cadeau composé d’iPods vidéo, de caméras digitales et autres babioles du genre. Aerosmith, eux, ne se sont fait offrir que deux millions de dollars en plus d’une ballade dans le jet privé de la compagnie pour un concert de 45 minutes. Curtis « 50 Cent » Jackson, lui, s’est fait offrir 500 000$ pour interpréter quatre chansons dont son tube « In Da Club » qu’il adapté pour l’occasion en chantant «Go, shorty, it’s your bat mitzvah, we gonna party like it’s your bat mitzvah. » On est loin d’une petite fête de sous-sol d’église avec un hommage à Beau Dommage en première partie, en effet!

En parlant de groupe de reprises, les Travelling Wilburies du punk rock Me First & The Gimme Gimmes ont profités d’un invitation à ce genre de réception pour enregistrer un premier album « live » au titre évocateur: « Me First & The Gimme Gimme Ruin’s Jonny’s Bart Mitzvah ». Bref, surveillez la liste d’invités du prochain baptême dans votre famille, Pierre Lapointe pourrait bien y faire un duo avec Jano Bergeron et les Dale Hawerchuks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *