Rivers Cuomo – Alone: The Home Recordings of Rivers Cuomo (Geffen)

(Geffen)

C’est affreusement cliché de se fracturer le myocarde pendant le mois de la Saint-Valentin, mais c’est qui est pourtant arrivé à l’écoute d’Alone, la première compilation (en entrevue avec Pitchfork, l’artiste mentionnait qu’il avait environ huit autres heures de matériel du genre traînant chez lui) de démos de Rivers Cuomo, le leader de la formation power pop culte Weezer. Non seulement la plupart des maquettes retrouvées ici flotte sur la Toile depuis un bon moment (les fanatiques de =w= sont un peu freaks, en effet), mais le matriçage laisse vraiment, mais vraiment à désirer. On se retrouve finalement avec une collection de pièces qu’on aurait aimé que le chanteur endisque avec ses collègues (surtout l’énergique “Blast Off”) et d’autres qui auraient dû demeurer dans une étagère poussièreuse du studio de Cuomo (la première mouture de “Buddy Holly” disponible ici vient notamment en tête). Le livret accompagnant le produit demeure toutefois une agréable lecture (le saviez-vous? Les bonze emmerdant Rivers et sa copine dans “Buddy Holly” étaient en fait ses frères d’armes!). Rivers y est désarmant de candeur, malgré le fait que de tout les violons d’Ingres et parutions découlant de son projet (allant de The Rentals aux Space Twins en passant par The Special Goodness), le sien demeure le plus décevant. Pour les fans, les vrais de vrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *