N’est pas John Londono qui veut!

Quoi de plus frustrant dans un concert qu’un hipster et photographe amateur qui passe la soirée à se faufiler (souvent devant vous) pour bombarder le groupe du moment (et le public autour) de « flashs »? Pire encore, le résultat est souvent nul lorsque vous apercevez les photos sur Facebook le lendemain matin.

Personnellement, je casserais leur appareil — et prendrais leur place —, mais, heureusement pour eux, la Digital Photography School offre deux articles qui pourraient les aider.

How to photograph rock concerts: the basics et How to photograph rock concerts: beyond the basics.

Oh, et pour ceux qui se demande qui est John Londono, c’est lui. On peut aussi visionner un court qu’il a réalisé sur le site de l’ONF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *