Louis-Philippe Gingras, un cowboy (pas si) solitaire…

Après vous avoir cassé les oreilles avec la parution de son maxi tant attendu, j’ai finalement pris le temps de « piquer une jasette » avec cet auteur-compositeur-interprète folk qui gagne à être connu.

Hop, un extrait…

« Y’a toujours une part d’autobiographie, mais aussi beaucoup d’abstractions et de la philosophie de brocante. Personnellement, je ne trouve pas ça très intéressant de savoir ce que les gens mettent sur leurs toasts, mais ce que ça veut dire, pour toi, la confiture sur ta toast, là, ça devient intéressant. Mes textes peuvent avoir une portée sociale, mais je ne tente pas de faire la morale à personne. »

Cliquez ici pour lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *