Gorillaz – D-Sides

(EMI, Virgin)

Bien qu’il ne soit qu’un groupe virtuel, Gorillaz atteste qu’il crée autant – sinon plus – qu’une formation en chair et en os sur D-Sides. Suite logique du G-Sides qui accompagnait leur premier compact éponyme, cette nouvelle compilation de remixes et de « faces b » se veut un complément plutôt inégal pour les fanatiques de ces primates. Alors que certaines pièces, comme la mignonne « Stop The Dams », valent le détour et démontre toute la palette musicale du projet simien, on aurait presque souhaité que d’autres soient plutôt demeurées perdues sur leur disque dur en studio (la réinterprétation du bruleôt « Feel Good Inc. » des Stanton Warriors, par exemple, tombe malheureusement à plat).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *