De bouche à oreille

25 ans plus tard, CIBL Radio-Montréal profite de son radiothon pour montrer qu’elle monte encore et toujours aux barricades.

Pendant que la salle de presse fourmille de journalistes, une équipe d’animateurs complète une revue de presse en ondes. Un peu plus loin, dans une discothèque où un poussiéreux vinyle de René Simard est fièrement disposé sur une tablette, le directeur musical déballe les nouveautés du jour. Bienvenue à CIBL, la fameuse station de radio communautaire populée par plus d’une centaine de bénévoles ainsi que des dizaines de milliers d’auditeurs.

Plus tôt cette année, le 101,5 FM célébrait son 25e anniversaire. En cette période de bilan pour la station, le directeur insiste surtout le travail des bénévoles y oeuvrant. « Ça m’impressionne toujours qu’après 25 ans, on continue d’être entouré de personnes qui sont autant passionnées que talentueuses!» explique Lefebvre à propos des Bazzo, RBO et autres personnalités qui ont toutes débuté à l’antenne de CIBL. Un quart de siècle après sa création, Radio-Montréal se frotte aussi à une nouvelle concurrence: les chaînes spécialisées à la Couleur Jazz et Radio Classique. « On se pose beaucoup de questions. Est-ce encore pertinent de jouer du jazz et de la musique classique?» Malgré ces cogitations, Lefebvre et son équipe se concentrent que sur une seule chose ces jours-ci: le prochain radiothon de Radio-Montréal.

Événement chapeauté par Vincent Vallières et Marie-José Turcotte qui se tiendra sur les ondes de CIBL du 10 au 12 novembre prochain, l’édition 2006 du radiothon nous réserve une programmation aussi impressionnante qu’éclatée. Le vendredi, l’Infoman Jean-René Dufort coanimera « Midi Libre» et recevra notamment Jack Layton. Puis, dès 16h:00, Louis-René Beaudin sera entouré d’une brochette d’invités de marque (dont sa coanimatrice pour l’occasion Monique Giroux, l’irrévérencieux Mononc’ Serge ainsi que les explosifs Breastfeeders) dans le cadre de l’émission « 4 à 7». la programmation du samedi, elle, sera autant consacrée à l’humour engagé avec « Faites l’amour, pas l’REER» qu’à la musique du monde. Puis, le dimanche, CIBL sera au diapason du folk (« Le Café Saint-Vincent» accueillera en grandes pompes Richard Séguin) et de la musique dites « émergente» (le 101,5 se fera un véritable pow-wow dès 17:00 en compagnie des bonzes de « Bande À Part»). Comme si ce n’était pas assez, on annonce aussi la présence d’invités comme Jacques K. Primeau et les Moquettes Coquettes, la mise en ligne d’enchères sur le portail Kijiji et le tirage de plusieurs prix réservés aux membres et auditeurs de la station.

Outre ces festivités, la direction de CIBL prépare aussi une refonte du site web qui permettra autant aux auditeurs de participer à des forums qu’à télécharger des entrevues et prestations qui ont été captées en direct de leurs studios du 1691 Boulevard Pie-IX. Bref, gardez l’oreille tendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *