Dames de coeur

Malgré les rumeurs, Queens Of The Stone Age se fait plus tendre sur Era Vulgaris.

« Autre réponse clichée : je n’y changerais rien! » s’exclame Troy Van Leeuwen à propos de la dernière offrande de ses cohortes. Mercenaire rock qui a autant prêté ses talents de musicien à Korn que Depeche Mode au fil des années comme guitariste studio, Van Leewen mettait un terme à 10 mois de création avec Era Vulgaris, sa plus longue séance en carrière. « Justement, ça a été un processus foutrement long, mais c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, je ne remarque pas vraiment de détails qui me font grincer des dents en réécoutant l’album. » poursuit l’ex collaborateur du groupe culte A Perfect Circle. « Rejoindre les rangs de Queens n’était pas une façon pour moi de trouver un truc “meilleur”, mais de se consacrer à un truc plus “constant” » explique Troy à propos de sa défection en faisant référence à l’agenda plutôt frugal du fameux projet mené par Maynard James Keenan. En plus de noircir davantage de cases dans son calendrier, Queens Of The Stone Age permet aussi au principal d’être impliqué bien malgré lui au sein de différentes échauffourées.

Sexe, drogues et bouteilles de bière à la gueule…

« Bien que les preuves soient contre nous, on tente vraiment de rester loin des pétrins ces jours-ci! » assure l’artiste californien à propos des frasques de son collègue Josh Homme. Chanteur réputé pour son tempérament bouillant, il s’est notamment s’attirer l’ire des fans du quatuor punk Rancid en séduisant la fiancée de Tim Armstrong, le leader du groupe. Il a aussi fait les manchettes par le passé après avoir exprimé son désaccord envers une chanson peu flatteuse de The Dwarves en frappant leur goualeur Blag Dahlia à coups de bouteille de bière (« Massacre », la pièce musicale en question mentionnait spécifiquement que la musique de Queens devenait de plus en plus soporifique au fil des années). Plus récemment, Homme a surpris la planète rock en éjectant son partenaire et copain d’enfance Nick Oliveri hors de son projet royal. « Je crois qu’avant de parler de le réintégrer au sein du “band”, il faudrait s’asseoir pour aller au fond de certaines choses. » laisse tomber Van Leeuwen sans toutefois s’avancer sur les raisons qui ont motivé ce renvoi. « Bien qu’on ne peut jamais dire jamais, je doute fort collaborer avec Nick dans un avenir prochain. » Malgré la réputation les précédant, ces Reines seraient en fait des durs au coeur tendre.

Rock velours

« Je ne peux pas vraiment parler pour Josh, mais je suis pas mal sûr qu’il abonderait dans le même sens : nous sommes des imposteurs! » plaisante le « guitar hero » californien qui, tout comme son camarade et nouveau père, est maintenant aux antipodes des clichés de son genre musical de prédilection. « Bien que je n’ai pas d’enfant, j’ai tout de même une petite amie qui est aussi une artiste. Alors non seulement elle comprend que certaines situations peuvent nous échapper, mais aussi l’importance que nous avons l’un pour l’autre. Après tout, on a tous besoin de points de repère quand on est pris dans ce bordel! »

« Écoutez, outre en ce qui concerne nos compositions, Queens n’est pas un groupe qui se prend beaucoup au sérieux. » conclut Troy qu’on pourra voir plus tard cette année affublée d’un affreux cardigan de Noël lors d’une prestation spéciale à l’émission de cuisine « No Reservations» du chef réputé Anthony Bourdain. « Regardez la pochette d’Era Vulgaris avec ses “cartoons” d’ampoules vertes et jaunes sur fond mauve, par exemple. Ça m’a plus l’air d’un dessin animé de Walt Disney sur l’acide que la pochette d’un groupe rock qui ne jure que sur le sexe, la drogue et le rock n’ roll! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *