Bonne année!

Les Cowboys fringants tiennent leur dernière Grand-Messe au Centre Bell.

S’il y a un groupe qui est autant monté sur scène qu’aux barricades en 2006, c’est bien les Cowboys fringants. En plus de multiplier les concerts des deux côtés de l’Atlantique, le collectif folk allait pousser son engagement d’un cran en mettant sur pied sa propre fondation au profit de causes écologistes. « Notre fondation est dans le but de sauvegarder des territoires à risque où des espèces végétales ou animales sont menacées » explique la multi-instrumentiste Marie-Annick Lépine. « Maintenant s’il pouvait y avoir une volonté politique partout dans le monde pour les grosses entreprises lucratives qui, chaque seconde, me donnent moins envie de faire des enfants par leur manque de conscience à long terme… je crois que la planète se porterait mieux! »

Autre sujet d’actualité gravitant autour de ces fringants personnages : l’effervescence de la scène musicale « underground » québécoise. Formation dont le succès auprès des médias alternatifs et de masses a pavé le chemin pour les Trois Accords, DJ Champion ou encore Malajube, les Cowboys voient évidemment d’un bon œil cette ouverture d’esprit des grandes instances sans toutefois en rajouter sur tout le marasme entourant l’ « engagement » de ceux-ci. « Je pense qu’est engagé celui qui a les propos pour lefaire donc, ce n’est pas pour tous. » poursuit la violoniste. « Dans la vie, il faut faire de la musique qui doit nous ressembler sinon c’est raté! »

Deux ans après le lancement de leur fameux compact La Grand-Messe, la troupe de Repentigny mettra un terme à l’épique tournée accompagnant l’album d’une façon spectaculaire : en réunissant fans et fidèles au Centre Bell. Est-ce que les Cowboys ont des appréhensions à l’idée de refouler les planches du gigantesque amphithéâtre? « Le Centre Bell sera une belle fête pour tous comme en 2003. » s’extasie la cowgirl. « C’est la fin d’une tournée magnifique et épuisante! Tout le monde est invité à célébrer avec nous! »

Période de l’année obligeant, la résolution de 2007 pour Marie-Annick sera de lancer son premier album solo en attendant le prochain compact de son groupe qui devrait paraître en 2008. « J’aime être occupée dans la vie et ce n’est pas pour moi la retraite à 28 ans! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *