Band Of Horses – Cease To Begin

(Sub Pop)

À peine une année après le lancement d’un premier album, le départ d’un membre fondateur et même une relocalisation, le troupeau indien folk Band Of Horses revient tout de même au galop de façon admirable avec Cease To Begin. Oeuvre plus sombre, mais tout aussi surprenante qu’Everything All The Time, le nouveau cru des étalons plonge ses auditeurs dans un rodéo d’atmosphères musicales (le bijou qu’est l’épique « Is There A Ghost » en est un bon exemple : après une introduction onirique, le chanteur Ben Bridwell et ses potes hirsutes enchaînent quelques notes plus loin avec un crescendo de guitares électriques et de mantras simplistes, mais ô combien accrocheurs). Bien que plusieurs critiques compareront la troupe à The Shins et autres projets tristement associés à Zach Braff (sérieusement, Garden State est vraiment un film surestimé, mais je m’égare…), la bande de Bridwell, elle, n’abonde pas dans la zizique pour rouler des pelles, Cease To Begin surprend, captive, nous laisse le souffle court et parfois même les yeux humides. Les fanatiques de Tegan & Sara devraient apprécier… tout comme tout bon amateur de musique, en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *