Au lit avec Hot Chip!

Qu’on en commun Batman, Prince et une chambre à coucher? Joe Goddard, bien sûr! Entretien sur l’oreiller avec un des membres fondateur de la sensation électro pop britannique Hot Chip.

« Pour tout vous avouer, je suis présentement au lit. Je couve un rhume ces jours-ci. Mais ça tombe bien, c’est ici que plusieurs pièces de nos albums ont été élaborées! » confie Goddard entre deux reniflements. Bien au chaud sous la couette en attendant la parution de leur troisième galette Made In The Dark en février, Joe et ses comparses préfèrent se ronger les sens avec autre chose qu’une rhinite.

« Ce qui nous énervait le plus n’était pas la pression de faire mieux, mais la date de tombée pour y arriver! » rétorque-t-il lorsqu’on lui rappelle les palmes remportées par leur compact précédent. The Warning, lancé sans tambours, ni trompettes en mai 2006, a été sélectionné comme candidat au prestigieux prix Mercury en plus d’avoir été voté le quatrième meilleur album de l’année selon le populaire hebdomadaire NME. Comme si ce n’était pas assez, le disque a aussi été consacré « best CD of the year » par le magazine Mixmag. « Bien que notre premier but était de faire un disque pop plus aventureux et plus exigeant que le précédent, on voulait surtout y arriver dans un court laps de temps, car on est pas vraiment le genre de “band” à vouloir camper en studio si vous voyez ce que je veux dire! » Groupe qui enregistre rapidement et pour qui la scène est un véritable laboratoire, Hot Chip a autant échafaudé Made In The Dark dans l’intimité de ses édredons que sous les feux de la rampe. « On a testé beaucoup de nouveau matériel sur la route. C’est pourquoi on demeure plutôt confiant en attendant le lancement du disque. Prenez « Ready For The Floor » par exemple. C’est la réaction du public à nos concerts qui a fait en sorte que cette chanson devienne le premier « single ».

Cette dernière a d’ailleurs eu droit au traitement vidéoclip. Réputé pour ses vidéos d’avant-garde (l’exploitation du “green screen” dans leur déjà classique “Over And Over” en témoigne), Hot Chip opte fait volte-face cette fois-ci en s’inspirant d’une icône cuisinée à toutes les sauces depuis des décennies. “Batman n’a pas influencé que les costumes rectifie le claviériste en faisant référence à sa tenue mi-Joker, mi-Two Faces, ‘mais tout le tournage!’ s’exclame-t-il en trahissant son petit côté ‘geek’ avant d’abonder dans les détails entourant la filiation tordue entre son hymne de discothèque et le chef d’oeuvre de Tim Burtons. ‘Tout d’abord, on y fait référence dans la chanson en tant que telle. La ligne ‘You’re my number one guy’ est une citation carrément piquée au long-métrage. C’est le surnom que le gangster joué par Jack Palance donne à Nicholson. En plus, certains moments dans notre vidéo sont de véritables hommages au film et au clip [‘Bat Dance’ extrait de la trame sonore composée par Prince]. C’est de là que nous vient certaines chorégraphies en plus de la scène de la peinture’ poursuit-il en faisant référence à un passage du clip glané au film où le gang clownesque saccage le musée de Gotham City.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *