The Devil Dared Me To

Réalisé par Chris Stapp. Écrit par Matt Heath et Chris Stapp.

(Elevenmedia/Video Nasties)

Bien que Peter Jackson semble avoir tourné le dos à ses débuts plutôt crades (avant de passer King Kong et Gollum sous sa lorgnette, celui-ci a tout de même dirigé les ébats sexuels d’un morse dans le classique culte Meet The Feebles), d’autres kiwis reprennent le flambeau avec la désopilante comédie noire The Devil Dared Me To. Dernier né d’une famille de cascadeurs casse-cous, le jeune Randy Campbell devra toutefois renoncer à sa destinée lorsqu’on le confiera à son oncle fermier après, justement, la mort atroce de ses parents. Celui-ci aura tout de même droit à une seconde chance en se joignant à l’équipe du fameux Dick Johansonson. Tout d’abord souffre-douleur du collectif, celui-ci deviendra vite une menace pour Johansonson. Les amateurs de Jackass et compagnie devraient adorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *